Portrait de l'Artiste

Alain BALTZ

Artiste peintre reconnu à la Réunion, Alain BALTZ est également illustrateur de quatre ouvrages pour la jeunesse dont l'auteur-conteuse (Dominique DAMBREVILLE) est aussi reconnue par ses talents et son engagement contre l'illétrisme. Il a reçu de nombreuses récompenses, la dernière étant le premier prix d'aquarelle au marché de l'Art de l'Eperon. Il a travaillé de nombreuses années à la prison du Port comme intervenant bénévole.

Il a été aussi pendant 5 ans le vice-président de l'union des artistes de la Réunion. Il réside aujourd'hui au Tampon où vous pouvez visiter sa salle d'exposition sur simple demande. Depuis 2004, il commercialise ses cartes postales reproduites d'après les oeuvres originales (+ de 100 modèles). Chaque année, 20.000 cartes postales sont ainsi achetées par les réunionnais et les touristes et sont envoyées dans le monde pour représenter notre île classé au patrimoine mondiale de l'UNESCO.

Exposition d'Alain BALTZ en Algérie

Couleurs d’Algérie : l’aquarelle à l’honneur à Annaba : du 15 septembre 2011 au 29 septembre 2011

Le Centre culturel français d’Annaba expose les travaux de l’aquarelliste domien, Alain Baltz, du 15 au 29 septembre 2011. Cet artiste, habitué à peindre les contrées de l’île de La Réunion, a sillonné l’Algérie au cours du mois de juillet 2011 afin de s’imprégner de paysages et de les restituer à travers dix-sept aquarelles produites sur place.

Des monuments historiques aux scènes de la vie quotidienne, des paysages réels à des vues imaginaires, Alain Baltz a su traduire les couleurs de l’Algérie telles qu’il les a perçues lors de ses étapes au cours de l’été algérien 2011.

Tournée dans les centres culturels français

Le vernissage du 14 juillet, situé dans l’enceinte du consulat général de France à Annaba, a été l’amorce d’une tournée de ses œuvres dans le réseau des Centres culturels français (CCF) présents en Algérie. Ainsi, le CCF d’Annaba, à l’origine du projet, est le premier sur la liste à présenter ces œuvres au grand public : dix-sept aquarelles où jouent l’ombre et la lumière de l’été algérien, dix-sept représentations, toutes en douceur, qui mettent en valeur certains éléments remarquables des grandes villes algériennes, de la basilique St-Augustin d’Annaba à la Casbah d’Alger puis la cathédrale d’Oran en empruntant les ponts de Constantine.

Echanges d’expériences

Certains instantanés sont mis en valeur par la poésie des couleurs, la recherche des détails picturaux et les tons dégradés que l’artiste a su intégrer dans ses tableaux.

La présence du peintre dans la ville d’Annaba au mois de juillet aura également été l’occasion de rencontres avec des artistes locaux, échanges d’expériences, présentations croisées de travaux et contacts établis pour une suite à ces instants artistiques.

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player